Protéger les plantes du gel, 6 conseils

Protéger les plantes du gel, 6 conseils

Toutes les plantes n'offrent pas la même résistance au gel. Certaines ont besoin qu'on les aide à traverser l'hiver sans encombre. Comment s'y prendre ? Voici 6 précieux conseils. Ceux-ci impliquent notamment les déchets de taille et l'utilisation du broyeur.

1. Réduisez les arrosages

Pour de nombreuses plantes, quelques degrés sous zéro ne sont pas néfastes, mais ils le deviennent s'ils sont combinés à un excès d'eau. Si l'eau gèle dans le pot, les racines ne peuvent plus l'absorber et meurent. En hiver, réduisez donc les apports d'eau ou cessez totalement les arrosages. Placez les pots et jardinières sur de petits pieds afin que l'eau puisse s'écouler facilement par les trous de drainage.

2. Rangez les plantes d'orangerie sensibles à l'abri du gel

Certaines plantes méditerranéennes survivent aisément à un gel léger, mais d'autres, comme la verveine citronnelle, meurent au moindre coup de gel. Cette dernière ne peut survivre qu'aux hivers les plus cléments. Mieux vaut donc déménager ce type de plantes gélives vers un endroit entièrement hors gel, comme un châssis froid, une remise ou une serre.

3. Repérez l'endroit le plus abrité du jardin

Si vous n'avez pas de châssis froid, de remise ou de serre, installez vos plantes d'orangerie gélives à l'endroit le plus abrité du jardin. Ce peut-être près d'un mur orienté plein sud ou dans un coin du jardin entouré d'une haie ou d'arbres. Un espace ouvert situé au nord est toujours plus froid qu'un endroit abrité orienté vers le sud. Un jardin situé près de la côte souffrira moins vite d'un gel extrême.

4. Entourer les pots de film à bulles

Apportez aux plantes en pot une protection supplémentaire en les entourant d'un sac de jute ou de film à bulles. Vous éviterez ainsi que la motte gèle ou que le pot éclate. Les pots en terre cuite sont particulièrement sensibles au gel. Au lieu d'utiliser un sac de jute ou du film à bulles, vous pouvez aussi placer les pots dans une caisse remplie de paille.

5. Utilisez les déchets de taille pour protéger les plantes des massifs

Les vivaces des massifs ne peuvent évidemment pas passer l'hiver ailleurs qu'au jardin. Fournissez dès lors à ces plantes une couche de protection supplémentaire en étalant entre elles des déchets de taille broyés ou des feuilles mortes. Ces matières constituent un paillis naturel qui à la fois protège vos plantes contre le gel et fertilise le sol directement et naturellement ! N'éparpillez pas ces matières sur les plantes persistantes car elles laissent passer trop peu de lumière et risquent de les étouffer.

6. Un voile d'hivernage pour les vivaces, les grimpantes et les petits arbres

Si on annonce du gel sévère, pensez aussi à protéger les plantes persistantes et semi-persistantes gélives ! Utilisez pour cela un voile d'hivernage (en non-tissé), de la paille, une canisse en roseau ou des branches de sapin. Pensons aux grimpantes telles que le jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoides), et aux plantes telles que Euphorbia characias, Gaura et la vraie sauge, ainsi qu'aux petits arbres gélifs tels que l'olivier et le laurier (Laurus nobilis), installés en pleine terre ou dans de grands bacs impossibles à déplacer. Mieux vaut aussi protéger les fruitiers palissés et les rosiers lorsque du gel sévère est annoncé. Ne laissez jamais les protections en place plus longtemps que nécessaire pour éviter toute surchauffe et le pourrissement des plantes sous les protections.

Utiliser une machine STIHL

Vous voulez un complément d'information sur les souffleurs ou aspirateurs de feuilles, les tondeuses ou les broyeurs STIHL ? Adressez-vous à un revendeur STIHL dans votre région. Il se fera un plaisir de vous aider.

D'autres visiteurs ont consulté ces articles également :